Les caves de la république

En France, le vin joue sur tous les tableaux : merveille de la gastronomie ; façonneur de paysages ; emblème civilisationnel ; enjeu économique majeur ; instrument du soft power français… Las. Cet attrape-tout, qui est aussi un alcool et doit être régulé, se défend toujours ici quand on veut le réguler là… Le vin ? Attrape moi si tu peux.

Je n’ai jamais vu un jeune qui sort d’une boîte de nuit et qui est saoul car il a bu du Côtes-du-Rhône, du Crozes-Hermitage, du Bordeaux ou du Costières-de-Nîmes. [Les jeunes] boivent d’autres alcools, des mélanges, des mix, des alcools forts ». Ainsi parlait l’alors ministre de l’Agriculture Didier Guillaume sur le plateau de BFM TV en janvier 2019. Sous texte : le vin n’est pas un alcool comme les autres. Sous sous texte : on ne peut traiter du vin tout à fait de la même manière que l’on traite des vulgaires alcools destinés à la déglingue.

par Maureen Damman, journaliste
photographie : Assemblée nationale

pour continuer la lecture, abonnez-vous

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   

à retrouver dans notre

n°1 juin 2022

dossier politique
picrates et pommards

acheter le n°1

vous aimerez lire aussi