Laura Vidal, mistral gagnante

Première femme sommelière de l’année 2020 Gault & Millau au karma cinématographique, Laura Vidal, trentenaire intense, transmet la vibrante étincelle des vins vivants.

La capitale du Québec, peu après les années 1980, accueille une nouvelle née déterminée et pourtant si méditative. La petite vit seule avec sa maman française et sa nounou hellène. Cette mère féministe athée, très libérée, éduque son enfant dans un souci perpétuel d’acmé. À 8 ans, l’entrepreneuse précoce monte un stand de citronnade pressée à un dollar en bas de son immeuble car elle avait observé que des passants assoiffés se dirigeaient vers le parc du quartier. Cruelle leçon du commerce. Malgré le citron frais, le miel artisanal et les vrais verres, le versant ombreux de la rue lui fut fatal.

par Fabien Nègre, écrivain
photographié par Camille Piriou

pour continuer la lecture, abonnez-vous

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   

à retrouver dans notre

n°1 juin 2022

dossier politique
picrates et pommards

acheter le n°1

vous aimerez lire aussi