La contre et sa collab #2

Parcourir le monde du vin nature, c’est découvrir des vignerons iconoclastes qui revendiquent haut et fort une liberté tous azimuts. Une liberté que l’on retrouve dans leurs vins, sains, naturels, impétueux, bien sûr, mais qui s’affiche aussi jusque sur les étiquettes, titillant une véritable ambition artistique.

Le projet

 

L’étiquette ornant la bouteille devient le lieu de rencontre naturel de ces deux ordres de la création qu’orchestrent les artistes et les vignerons. La Contre, un projet initié par Jeremy Dessaint et Roman Moriceau, a précisément pour objectif de favoriser leur collaboration et leurs inspirations croisées. Après une première collaboration entre le domaine La Combe au Mas et l’artiste Roman Moriceau pour la cuvée Bloom, La Contre a organisé la rencontre entre le domaine des Raisins Suspendus du couple de vignerons Angela Weidner et Maxime Aerts et l’artiste Mustapha Azeroual.

 

Les étiquettes

 

Pour ce projet, l’artiste Mustapha Azeroual a choisi de produire une série d’étiquettes avec une technique qui est au cœur de sa pratique artistique : la gomme bichromatée, qui lui permet de travailler ses tirages photographiques avec la lumière du soleil.
Selon le principe synesthésique, Mustapha Azeroual a proposé à Angela et Maxime de retranscrire en couleur la perception issue de sa dégustation de leurs vins. La répartition des pigments étant aléatoire sur les feuilles imprimées, chaque étiquette née de ce processus est unique.

par Jeremy Dessaint & Roman Moriceau

photographie de Xavier Harcq

pour continuer la lecture, abonnez-vous

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   

à retrouver dans notre

n°1 juin 2022

dossier politique
picrates et pommards

acheter le n°1

vous aimerez lire aussi