AOC Ventoux : Le géant et ses vignes

Diversité géologique, géographique, climatique et autant de nuances aromatiques déclinées en rouge, rosé et blanc, ainsi se présentent les terres et vins de l’AOC Ventoux. Baignées d’une atmosphère unique, elles cultivent leur différence à l’abri du Géant de Provence. Animant ce terroir ancestral d’un vent de renouveau, les vignerons de l’appellation se sont unis autour de valeurs communes pour mieux préserver ses spécificités.

Neiges hivernales et éclat du calcaire sous les rayons d’été, le Ventoux domine depuis ses hauteurs immaculées. Montagne belvédère de Provence, il abrite le vignoble de l’AOC des impétuosités du Mistral. Ceinturées à l’est par les Dentelles de Montmirail, autre formation géologique à l’élégance emblématique, les vignes bienheureuses du Ventoux profitent d’une double protection.

Terre de superlatifs, ce terroir multiséculaire se définit par la présence fondatrice du Ventoux que ses 1 912 mètres classent comme le sommet isolé le plus haut de France. Disposé en arc de cercle autour de ce haut mont du Vaucluse, le vignoble bénéficie d’un microclimat de fraicheur. Sur les pentes du Ventoux circulent en effet des courants d’air frais qui font régner une atmosphère unique, marquée par une amplitude thermique particulièrement bénéfique à la maturation des raisins et que ne connaissent pas les autres vignes de la Vallée du Rhône, ni celles des autres appellations provençales. 
par Frédérique Nguyen-Huu
photographié par Camille Piriou

pour continuer la lecture, abonnez-vous

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   

à retrouver dans notre

n°1 juin 2022

dossier politique
picrates et pommards

acheter le n°1

vous aimerez lire aussi